Solide défensivement, BEST TRAINING FC tient tête à son dauphin NIKE FC (0-0) dans un choc au sommet qui ne restera pas dans les annales.

Il faut savoir se contenter d’un point ! Tel était le credo des joueurs de BEST TRAINING FC après ce match, tant ils n’ont jamais été dans le coup pour pouvoir emporter la mise, sauf sur quelques coups de pied arrêtés, qui n’auront apporté qu’un danger tout relatif, et ont pu compter sur la maladresse des attaquants val d’oisiens, peu inspirés, pour garder leur cage inviolée.

Un début de match où on comprend rapidement que les débats seront âpres, les duels nombreux et l’impact physique omniprésent.

A ce jeu là, ce sont les locaux qui vont se créer les plus franches occasions dont un face à face de Jean-Marc Jeune, remporté par Maître GIBERT à nouveau intraitable en tant que dernier rempart des tenants du titre.

BEST TRAINING FC n’arrive à se montrer dangereux que par quelques corners ou coup-francs excentrés, qui n’apporteront finalement que très peu de danger pour la très solide charnière de NIKE FC.

On atteint la pause sur ce score vierge de 0-0, sans qu’on ait l’impression que le match soit réellement lancé.

Dès le début de seconde période, les locaux vont accélérer et mettre plus d’intensité dans la rencontre, en faisant plier l’arrière garde des visiteurs par le biais de tranchantes accélérations de Moriba KEITA dont l’une d’elle engendrera une offrande à Grégory SAADAT, seul au second poteau, qui manquera le cadre de manière invraisemblable.

Les visiteurs ? BEST TRAINING aura une opportunité en or d’ouvrir le score en milieu de seconde période : un coup-franc à 22 mètres, légèrement excentré, surtout lorsqu’on connaît la lumineuse forme d’Antho LOIR dans cet exercice, mais, contre toute attente, il laissera Nadim SAID ABDALLAH botter le coup de pied, qui ne sera pas converti.

Peu inspirés offensivement, les champions en titre vont continuer à subir en cette seconde période mais la force collective du 11, concocté par le coach Pat ALZINA, va tenir sans concéder non plus de très grosses occasions, le milieu tenant tête à ses homologues et la défense, bien en place avec une charnière au sommet de son art (Greg SAUTRON et Julien VATINET), pour défendre Arnaud GIBERT, encore impeccable lors de ce sommet.

0-0 donc, score final. Bonne opération des leaders qui conservent leur fauteuil face à un dauphin frustré, qui avait les moyens de remporter la mise.

Place à la seconde journée de Coupe Nationale à Toulouse, pour y afronter TOAC.

COURTE DEFAITE POUR LA R3

En alignant un 11 fortement diminué, coach Seb savait que la tâche serait compliquée face au leader du championnat, mais ses hommes ont répondu présent en ne cédant que (2-1).

Malgré cette défaite, l’état d’esprit était présent et les 11 hommes ont tenu tête à NIKE FC 2 en ne concédant que peu d’occasions en 1ère période et réussit à atteindre la mi-temps sur un excellent (0-0).

Sans changements possibles, les bleus vont finalement craquer à l’heure de jeu et, malgré l’égalisation de Pierre TISNE, opportuniste, vont céder une seconde fois à 15 minutes de la fin, sur une frappe lointaine. Rageant.